Un sculpteur québécois soutenu par LOJIQ pour créer une œuvre publique au Mexique

Un sculpteur québécois soutenu par LOJIQ pour créer une œuvre publique au Mexique

LOJIQ a soutenu l'artiste sculpteur Damien Gillot qui s’est rendu à l’International Public Art Festival (IPAF) du 3 au 13 octobre 2017 dans la ville de Monterrey au Mexique afin d'y produire une oeuvre permanente dans les rues de la ville.

En 2013 naissait le projet Soñando por Holbox. L'initiative invitait les artistes à créer de l'art public qui véhiculait un seul message : dresser le portrait et célébrer les rêves et aspirations des habitants de Isla Holbox, au Nord-Est de la péninsule du Yutacan, au Mexique. En 2017, le rêve continue, c'est à Monterrey que s’est déroulé le IPAF 2017 grâce à l'initiative du Instituto Juventud Regia du Gobierno de Monterrey et différents organismes consacrés à l'art urbain. C'est ainsi que 24 muralistes contemporains venus de différents pays ont fait don de leurs œuvres d'art urbain comme contribution culturelle à la ville.

Damien nous apprend que l'art est aussi bien dans le processus que dans le résultat. En impliquant les voisins dans le processus, il récolte des déchets et les transforme en métaphores et en récits. Pour la fabrication de son œuvre, Damien s’est entièrement servi de matières recyclées.  « Réflexion sur notre consommation de plastique. Deux générations s'observent sur le mur. L'ancienne, grise, vieillissante et fragile. La nouvelle, lisse, rayonnante et désormais recouverte de plastique. Plastique : problèmes que l'ancienne génération nous lègue. C'est à la relève d'aller de l'avant et de prendre conscience de ce fléau. Pixel de couleurs: le Mexique est riche en couleurs de par ses rues, sa gastronomie et ses vêtements traditionnels qui sont autant de sources d'inspiration. »

Damien Gillot

Né dans le nord de la France, Damien Gillot est attiré par la sculpture, sous l’influence de son professeur de l’époque - Grégory Anatckov (1941 – 1997) - sculpteur plasticien. C’est dans la prestigieuse école de Saint-Luc, en Belgique, que Damien obtient son diplôme d’ébéniste. En 2008, il s’installe à Montréal, s’engage dans une carrière artistique, côtoie les galeries d’art et rencontre les plus grands artistes québécois. De nombreuses expositions s’en suivent notamment à la Galerie Point Rouge, Galerie Niko ou encore la Galerie Michel-Ange à Montréal. Il participe à l’évènement Nature et Création à Dunham (Québec). Retenu pour participer au symposium de sculptures intitulé Marcheur d’Étoiles, il érige une sculpture pour la commémoration du tragique accident survenu au lac Mégantic au Québec.  Après 7 ans d’absence, la galerie d’art ExCentric de Maubeuge l’invite à présenter ses sculptures du 18 au 26 septembre 2015 dans le cadre des activités et célébrations marquant l’honneur rendu à Mons et sa région par l’Europe. Il y dresse une sculpture monumentale en acier intitulée Le remplissage du vide, un hommage aux ouvriers de la région, et dévoile sa nouvelle série La déconstruction, un assemblage entre métal et pierre. Une métaphore qui nous rappelle l’équilibre fragile entre la nature et nos besoins en matière première. À travers ce parcours singulier, cette exposition pose un nouveau jalon dans les relations culturelles entre la France, la Belgique et le Québec. En septembre 2016, Damien Gillot est sélectionné par la commissaire du Musée des Beaux-Arts de Montréal pour souligner les 10 ans de la diversité artistique de Montréal, où il y présente son installation Made In Canada qui remportera le second prix du public.


Photographie : @Yoshitaro Yanagita

Damien Gillot ART
https://www.facebook.com/DamienGillotArt/?rc=p
IPAF Festival