La délégation LOJIQ à l’Africa Web Festival 2018 dans le cadre du Parcours numérique francophone

La délégation LOJIQ à l’Africa Web Festival 2018 dans le cadre du Parcours numérique francophone



Pour la troisième année consécutive, LOJIQ, en collaboration avec la Maison de l’Afrique Montréal, a permis à une délégation de dix jeunes entrepreneurs et professionnels québécois du numérique de se rendre à Abidjan pour assister à l’Africa Web Festival. Cet évènement s’inscrit dans le cadre du Parcours numérique francophone et en était à sa cinquième édition. Le festival cette année avait pour thème "Consolider la paix en Afrique par l'Innovation et l'Entrepreneuriat".   

C’est sous la chaleur ambiante et humaine des Ivoiriens que la délégation québécoise a été accueillie à Abidjan. Les Québécois ont alors fait connaissance avec les autres délégations étrangères présentes grâce à l’Office franco-québécois pour la jeunesse, le Bureau international jeunesse et l’Organisation internationale de la Francophonie.  En marge du festival, les jeunes Québécois ont eu l’occasion de se familiariser avec l’écosystème entrepreneurial de la ville. 

Les visites ont débuté avec Jokkolabs. Créé en 2010, il s’agit d’un espace de collaboration et d’innovation fondé par Karim Sy et présent dans 8 pays de la francophonie. Jokkolabs Abidjan promeut l’entrepreneuriat régional et l’entraide en offrant un espace de coworking, en dispensant des formations et en organisant des évènements. La présentation de Jokkolabs a été suivie par une séance de pitch par trois entrepreneurs et d’une session de réseautage entre les déléguées et les jeunes startupers de la région. 

La délégation a, par la suite, été accueillie par l’Université virtuelle de la Côte d’Ivoire. Lancée en 2017, cette école dénombre aujourd’hui plus de 10 000 étudiants.  Les fondateurs de l’école veulent alléger le problème de chômage chez les jeunes diplômés Ivoriens en leur offrant des cours à distance accessibles par le biais de leurs ordinateurs, tablettes et smartphones afin de développer des compétences nécessaires à leur réinsertion professionnelle. Ces jeunes peuvent également suivre un programme d’incubation d’entreprises afin de devenir eux-mêmes créateurs d’emploi au sein leurs communautés.

Ensuite, le groupe a été reçu par le Bureau du Québec à Abidjan à la Banque africaine de développement, une des trois représentations du Québec sur le continent africain. La délégation a alors été introduite au parcours de cinq entrepreneurs Ivoriens qui ont fait le succès d’Etudesk (Lamine Barro), Coliba (Yaya Kone), ICT4DEV (Jean-Delmas Ehui), Cinetpay (Idriss Marcial Monthe) et Investiv (Aboubacar Karim).  Ils ont relaté leurs échecs et leurs réussites afin de sensibiliser les entrepreneurs étrangers aux défis et au potentiel de lancer une entreprise dans le contexte socioéconomique de l’Afrique de l’Ouest. 

 

Le lendemain, les entrepreneurs et professionnels se sont rendus à Ovillage, un espace d'intelligence collective et d'innovation sociale. Ils ont participé à des ateliers sous différents thèmes tels que l’entrepreneuriat au féminin, les espaces d’innovation, l’intergénérationnel et l’interculturel ainsi que le rôle des médias dans la culture. 
      
Les délégations ont par la suite participé aux trois jours de l’Africa Web Festival au Palais de la culture. Une série de panels a été présentée sous différents thèmes tels que “L’entrepreneuriat social féminin et pérennisation de la paix” où Stéphane Atanga de Lori Biz, un ancien participant de LOJIQ a fait une intervention. Les jeunes Québécois ont également été invités à présenter leurs parcours scolaire, professionnel et entrepreneurial devant des jeunes universitaires de la région. Ce festival autant participatif qu’instructif a permis à nos délégués de tisser des liens avec des entreprises et communautés locales en plus de mieux comprendre le rôle du numérique en Afrique de l’Ouest.  

Un évènement réussi et nous sommes dans l’attente de la prochaine édition ! 

Africa Web Festival